Corgi Pembroke

Wonders of the World
Le Welsh Corgi Pembroke,
le célèbre chien de la Reine d'Angleterre

Le Welsh Corgi Pembroke est le plus petit des chiens de berger. Très court sur pattes, il a l’allure d’un petit renard. Sociable, affectueux, joyeux, intelligent, mais au fort caractère toutefois, ce chien est un adorable animal de compagnie.

Descriptif et caractéristiques

Le Welsh Corgi Pembroke fait partie de la catégorie des chiens de petite taille. On le reconnaît facilement grâce à ses pattes très courtes, mais puissantes, et son corps compact et assez long. Il a aussi la particularité de posséder une tête qui ressemble à celle d’un renard, notamment avec ses oreilles légèrement arrondies fièrement dressées sur le haut de son crâne, ainsi qu’avec son museau noir. Ses yeux ronds de couleur foncée lui donnent une expression vive et intelligente. Son poil est mi-long, épais et assez rêche. Le Welsh Corgi Pembroke dispose également d’un sous poil dense.

Origine du Welsh Corgi Pembroke

En 1934, le Kennel Club anglais reconnaît les Welsh Corgis Cardigan et Pembroke comme deux races bien distinctes. Races anciennes, bien que d’origines différentes, les corgis étaient traditionnellement utilisés pour conduire et garder les troupeaux de vaches, de poneys et d’oies, mais participaient aussi à la vie rurale des paysans gallois car ils gardaient les fermes et en chassaient si besoin les nuisibles. Les corgis étaient communément appelés « heelers » (« talonneurs »), à cause de leur façon de conduire le bétail : en le pinçant aux jarrets. Certains conservent d’ailleurs naturellement cet atavisme.

Les origines du Welsh Corgi Pembroke remonteraient au xe siècle. Il possède des origines Spitz, mais on ne sait pas exactement si cette race descend des Vallhund suédois ou des ancêtres des actuels Schipperkes et Spitz nains. Il serait issu des chiens de tisserands flamands qui auraient fait souche au pays de Galles.

Même s’il est tout petit, le Welsh Corgi Pembroke était aussi apprécié comme chien de garde dans les fermes. Il a été mis à l’honneur par la reine Elisabeth II qui est tombée sous le charme de cette race, reconnue officiellement en 1963. C’est un chien encore peu répandu en France.

Caractère et comportement

Malgré sa petite taille, le Welsh Corgi Pembroke n’a peur de rien. C’est un chien très actif et joueur. 

Le Corgi est idéal comme premier compagnon de vie.

Il possède un fort caractère qu’il convient d’éduquer tout jeune pour lui apprendre à ne pas prendre le dessus sur son maître. Malgré cela, le Welsh Corgi Pembroke fait preuve d’une grande gentillesse et accepte facilement la présence de personnes étrangères à sa famille, sans être agressif et sans trop aboyer. Il est très doux avec les personnes âgées ou à mobilité réduite par exemple, et il adore la compagnie des enfants avec qui il aime jouer.

C’est un chien fait pour vivre en famille.

Comment prendre soin

Le Welsh Corgi Pembroke ne demande pas d’entretien particulier. Un brossage régulier de sa robe, 2 à 3 fois par semaine en période de mue, suffit à préserver la beauté de son poil. Comme pour tout les chiens on surveille ses oreilles, on les nettoies avec une lotion auriculaire adapté, en moyenne tout les 15 jours l’été et 1 fois par mois l’hiver. Surveiller si il y a des rougeurs, si c’est le cas demander conseils à son vétérinaire.

Il a en revanche besoin d’être actif et stimulé même pendant votre absence. Des jouets adaptés le comblera.

Son maître doit pouvoir lui proposer une promenade quotidienne au cours de laquelle il lui fera faire des jeux. Le Welsh Corgi Pembroke est plus heureux dans une maison avec un jardin où il peut aller et venir à sa guise.

Ce vrai clown à réellement  besoin d’échange et de relationnel avec son/ses maître(s).

La santé

Le Welsh Corgi Pembroke est d’une constitution assez solide et ses poils épais le protègent bien contre le froid et la pluie. Cette race peut cependant être atteinte de certaines maladies comme la dégénérescence de la rétine (l’atrophie rétinienne généralisée), l’épilepsie, la hernie discale, la dysplasie de la hanche ou encore des troubles de la coagulation du sang (maladie de Von Willebrand) et la Myélopathie dégénérative.

Translate »